28.8.09

Victor

L'an dernier j'ai déjà publié la photo de celui que j'avais pris pour un jardinier.
En fait il s'agit de Victor de l'Aveyron,
(savamment représenté par Pierre dans les jardins du GEM -Groupe d'entr'aide mutuelle - à Castres)
dont je viens d'apprendre qu'il a réellement existé et que son histoire a inspiré un film à
François Truffaut en 1969.



(clic pour agrandir)


Connaissiez-vous son histoire ? Je l'ai trouvée dans Wikipédia :

"Victor de l'Aveyron est un enfant sauvage, qui serait né vers 1790 dans le Tarn et qui s'est réfugié dans l'Aveyron.

En 1797 un enfant d'environ 9-10 ans est aperçu dans le Tarn, mais ce n'est que deux ans plus tard qu'il sera attrapé, escorté au village de Lacaune et recueilli par une veuve. L'enfant ne se nourrit que de végétaux crus, ou qu'il a cuits lui-même. Il fugue au bout d'une semaine. Nous sommes en 1799 ; durant l'hiver, l'enfant descend du Tarn à l'Aveyron. Le 6 janvier 1800, un enfant nu, voûté, aux cheveux hirsutes, est débusqué par trois chasseurs. Il s’enfuit, sort des bois et se réfugie dans la maison du teinturier Vidal, à Saint-Sernin-sur-Rance. Il ne parle pas et fait des gestes désordonnés. Il est envoyé trois jours plus tard dans un orphelinat de Saint-Affrique, puis le mois suivant à Rodez.

C’est un certain abbé Bonaterre qui le récupère et l’emmène à l’École centrale. Le ministre Lucien Bonaparte réclame son transfert à Paris. Il arrive donc dans la capitale le 6 août 1800. Le voilà livré à la curiosité de la foule et des savants. Toutes sortes d’hypothèses, même les plus absurdes, ont été formulées à son sujet. En particulier on ne saura jamais si son retard mental était dû à son isolement ou si un handicap mental préalable avait conduit à son abandon vers l’âge de deux ans.

En 1801, Victor est confié au docteur Jean Itard (Jean Marc Gaspard Itard, né le 25 avril 1774, fut un médecin français du XIXè siècle, spécialiste de la surdité et de l'éducation spécialisée, célèbre pour son travail sur le cas de l'enfant sauvage, Victor de l'Aveyron. Il compte parmi les pionniers de l'oto-rhino-laryngologie. Il est considéré non seulement comme le créateur de la première école française d’otologie mais aussi comme le fondateur de la psychiatrie de l’enfant.. ) Personne ne croit à sa réinsertion sociale, mais Jean Itard s’attelle à la tâche. Il publiera un mémoire la même année et un rapport en 1806 sur ses travaux avec Victor de l’Aveyron. Pendant cinq années, il a travaillé avec cet enfant à sa réinsertion sociale, mais a considéré comme un échec personnel son incapacité – ou son refus ? – de parler.

Victor est confié à une certaine madame Guérin qui le soigne pendant 17 ans, de 1811 à sa mort en 1828, dans une maison de l’impasse Feuillantine. En 1970, François Truffaut s’inspire de l’histoire pour réaliser un film, L’Enfant sauvage.

Lucien Malson publie les écrits du docteur Itard qui cherchait à humaniser le garçon. Il remarque les difficultés qu’il a éprouvées à faire retrouver à l’enfant une sensibilité, des sentiments, une faculté de raisonnement, mais surtout à lui apprendre à communiquer. Itard se demande finalement s’il n’aurait pas mieux valu le laisser dans la forêt. Malson déclarera « L’homme à la naissance n’est qu’une espérance ».

Une statue dédiée à « Victor, l’enfant sauvage de l’Aveyron », a été érigée à Saint-Sernin-sur-Rance. Elle est l’œuvre du sculpteur Rémi Coudrain."

27 commentaires:

Manderley a dit…

Tu as vu le film "NELL" ?
(Nell est un drame psychologique américain de Michael Apted avec Jodie Foster tourné en 1994. Il traite de la thématique de l'enfant sauvage à partir d'une histoire inspirée par la vie de "Genie").

Bises :)

brigetoun a dit…

essaie de voir "la chambre verte", c'est un des tous meilleurs films de Truffaut (qui joue aussi Itard)

patriarch a dit…

je ne connaissais pas cette histoire !

Merci

Bonne journée :*

bricol-girl a dit…

Je connaissais cette histoire, le film et le livre, mais tu racontes aussi de manière très vivante.

jeanine et rené a dit…

extraordinaire cette histoire, compte tenu des resultats, il aurait surement mieux valu pour lui qu'il reste dans sa forêt !! bonne journée chère Tanette, grosses bises

valou a dit…

On a fait un montage photo et vidéo où il prend vie dans le jardin imaginaire que l'on va créer façon land-art et où on le voit boire. Le pauvre Victor aurait dû rester dans son milieu naturel , la forêt. J'ai vu l'enfant sauvage de Truffaut, étonnant ! Bisous à tous
PS : j'ai adoré ton billet précédent "arabesque"

Line a dit…

oui, je connaissais cette histoire...
Les racines de mon mari st en Aveyron ! :)

Flo de Sendai a dit…

Oui oui, moi je connais cette histoire veridique !!!

Bisous Tanette, pour moi, les vacances arrivent....

♥ Marah.S ♥ a dit…

Mon petit passage d'amitié pour te souhaiter un bon week-end.

Wikipidia n'est pas 100°/° fiable, ses informations peuvent être fausse en partie :)

Reste que je connaîs l'histoire elle est fascinante.

Allez zou, bonne fin de semaine

Fauvette a dit…

Oui, oui, je connais l'histoire et j'ai vu le film de François Truffaut, si tu as la possibilité de la voir n'hésite pas !

tede a dit…

Bonjour Tanette, Une très belle histoire quoique je pense qu'il serait été plus heureux dans sa forêt plutôt que d'être servi en pature devant des badauds avides de sensations!!! Bonne soirée, bises.

meretnature a dit…

Je ne connaissais pas du tout cette histoire , mais cela a du être intéressant de vouloir éveiller cet enfant , dommage si le résultat souhaité n 'est pas celui obtenu , il aurait sans doute fallu plus de temps pour lui
merci Tanette
bonne soirée , bises

Marithé a dit…

Une très belle histoire qui nous montre la nécessaire socialisation de l'enfant sous peine d'être mi-homme mi-animal

Bises

jean-pierre a dit…

bonsoir TQanette . grâce a toi , j'ai appris plein de choses ce soir . c'est aussi ça , la magie du net . gros bisous .

le camox a dit…

je ne connaissais pas cette histoire... J'ai appris quelque chose d'intéressant ce soir!
Bye Le Camox

lady a dit…

voilà une belle histoire...et triste en même temps....

bise

ly

Claude a dit…

sans doute aussi l'histoire du "handicap mental" à cette époque...
bonne journée

http://chezrenejeanine.net a dit…

BON WEEK END ! bisous

Minie a dit…

Histoire incroyable de ce petit Victor, je ne savais pas qu'il était natif du Tarn. Merci pour tes recherches, je pense aussi qu'il pouvait avoir un handicap. Bises et à très bientôt

ceanothe a dit…

Une histoire douloureuse ...

mamita a dit…

Toujours interessant de s'instruire j'ai passé la journée en allées et venues au CC je suis HS Bisous

chantal74 a dit…

Bonsoir Tanette, enfin retrouvé ma connexion internet.
J'ai beaucoup aimé ton article, je crois que j'ai du voir le film de Truffaut à l'époque mais je ne m'en souvenais plus.
plein de bisous de haute savoie et bon dimanche
chantal

christ104 a dit…

bonjour tanette
je te remercie de ta visite sur mon blog qui ma fait vraiment plaisir
tes photos sont magnifiques
amitié

jean-pierre a dit…

un beau dimanche ensoleillé . gros bisous

Le Curieux a dit…

Bonjour Tanette, très intéressant ce récit. bon week end

Nadine a dit…

Triste histoire mais intéressante à connaitre

Jo-Elle pour Joëlle a dit…

Voir le film de Truffaut
Et Gaspard Haüser en Allemagne