18.12.07

Le lac


Aux pieds de trois coteaux habillés de sapins
Gît un lac profond, clair et sage,
Où maintes fois je suis descendu, le matin,
Aspirer la paix qu'il dégage.

Rond et luxuriant, à son centre, un îlot
Ressemble au chaton d'une bague ;
Les arbres alentour, penchés au bord de l'eau,
Y dessinent des formes vagues.
Libre de quais encore, à nul chemin ouvert,
Inutile et pur diadème,
Il est, dans l'âpreté de ce pays désert.
Une oeuvre d'art pour l'art lui-même.

Je suis ton amant pauvre, ô lac, et ne peux pas
Arrêter les sinistres haches ;
Ecoute-les sonner, autour de toi, le glas
Du bois qui te pare et te cache.

Tu deviendras, parmi les maisons, les champs nus,
Une eau sans attraits, une mare,
Une chose qui sert à naviguer dessus,
Dont la multitude s'empare.
Qu'importe !Ils n'auront pas, ces maîtres imposés,
Connu ton sourire de vierge ;
Je le garde en mon coeur comme un secret baiser
Que j'aurais cueilli sur ta berge

Alphonse Beauregard (1881-1924)

16 commentaires:

Lyse a dit…

Bonjour Tanette
Une bonne surprise que ta visite sur mon blog. Merci.
Pour les papillons ma tâche a été assez facile car les photos ont été prised avec un zoom puissant et dans une serre, dans l'île aux papillons, à Noirmoutier.

Tèrs beau poème romantique d' Alphonse Beauregard bien illusté par les arbres que tu as photographiés.
Bisous et bonne journée

platon a dit…

C'est reposant et ça laisse réveur.

Lyse a dit…

Ou la la je suis encore plus mal réveillée qu'hier lol

"Prised" lire prise

"Tèrs beau" lire très beau

"illuté" lire illustré

Allez je me sauve ! lol

CATALANE a dit…

super un nouveau camppng car ! Nous le notre a 2 ans et demi, et nous en profitons au maximum ! Sauf en Novembre et Décembre où nous ne partons généralement pas. Mais dès Janvier, nous essayons de faire deux sorties de 3 jours par mois, et au printemps de belles semaines, d'autant plus que fin Mai, c'est la retraite pour moi ! Où allez-vous vous balader ?
bISES

Anonyme a dit…

Encore un joli poème dédié à la nature dont tu as le secret.
Mab

patriarch a dit…

L'histoire ne dit pas devant quel lac il était lorsqu'il a créé ce poème ? Pas celui ci tout de même ?

Bises

marie.l a dit…

plaisir de revenir et d'autant plus avec de la poésie, bonne journée Tanette et merci pour ta fidélité

Anonyme a dit…

J'aime les lacs, comme Lamartine... Je m'y sens bien, c'est calme et reposant.bises Tanettte
katara

sylvain a dit…

Un bien joli endroit que ce lac. Et que dire de ce poême...
Bonne soirée Tanette.

brigetoun a dit…

oh la douceur de ces photos !

claire a dit…

les lacs, les mares sont gelés aujourd'hui chez moi. Merci de ton amitié.

Riton a dit…

Que ces images sont reposantes et flaner autour de ce lac ou bien d'autre c'est un régal.

Allez bises a vous

loula/http://yomoa.canalblog.com a dit…

Alphonse Beauregard.... un nom prédestiné...un lac bien sympa... hier aussi nous sommes allés avec le chien autour d'un lac... il était en partie gelé...
Bises Tanette

Maky a dit…

Avec un nom comme le sien...il ne pouvait que bien illustrer ses propos !
Bises

adam a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
lilounette a dit…

j'aime beaucoup ces photos et ce poème