9.8.06

Le doryphore


Petit insecte long de 1 à 2 cm, arrondi au dos bombé rayé de 10 rayures jaunes et 10 rayures noires . Les antennes sont courtes, en massue avec les segments bien détachés. Le thorax et la tête sont bruns.L'appareil bucal est du type broyeur-. Les pattes sont musclées, même si l'animal se déplace lentement.

Au printemps les adultes s'accouplent et la femelle pond jusqu'à la fin de l'été 2500 oeufs environs, par paquet de 20. Les oeufs sont jaunes- orangés long de 1 à 2 mm accrochées sur la face inférieure des feuilles (pourles protéger du soleil, de la pluie...et des prédateurs!!)Au bout de 4 à 10 jours, les oeufs éclosent: les larves rose-oranges tachetées depoints noirs réguliers peuvent commencer le carnage!Elles subissent trois mues avant d'atteindre leur développement complet au bout de 15 jours. Puis les larves quittent la plante- hôte, s'enfouissent dans le sol et débute leur stade nymphal.Les nymphes sont de couleur pâles, légèrement rosées.Après 8 à 15 jours, la larve éclôt, l'imago (c'est- à -dire l' adulte parfait, en d'autres termes, l'insecte fini ) apparaît mais il reste quelques jours dans le sol pour que sa carapace se durcisse avant de retourner sur sa patate.Les adultes vivent de un à deux ans et passent l'hiver sous terre.


En voici deux photographiés sur le pied d'aubergines dans mon jardin, on y voit bien l'entame qu'ils ont commencée dans la feuille, c'est incroyable de voir la rapidité avec laquelle ils la découpent.

9 commentaires:

horticolo a dit…

sale bete pour le jardinier.... mais c'est la nature, bonne journée

platon a dit…

Où trouves-tu tout ça?
Cette "sale bête " est pourtant une créature de DIEU!
J'en reviens toujours à mon enfance ( je m'en excuse),mes frères et moi les ramassions à la main,un par un :c'était laborieux.ET chaque année, la même corvée revenait.
Bonne journée.

tanette a dit…

Il paraît aussi que c'est un "cousin" très proche de la coccinelle mais lui fait des ravages alors qu'elle est une précieuse alliée du jardinier.
Le seul moyen efficace de se débarrasser des doryphores est de les ramasser un par un.

Francois et fier de l'Être a dit…

Pour les mettre où, grand Dieu?

lolotte a dit…

Toujours de belles photos, et en plus c'est instructif !!! bisous !!!

ilébomonfilou a dit…

Une fois ramassés, mon grand-père les mettait dans une petite boîte de conserve, un peu d'essence et une allumette.

Anonyme a dit…

tiens, j'avais mis un com. sur les doryphores. Je vois qu'il n'est pas passé. Nous aussi nous étions de "corvée" de doryphors lorsque nous étions enfants. Et comme ilebomonfilou, nous les brulions.

kipik a dit…

l'anonyme c'est kipik/

jupiter a dit…

Magnifique tas de bois, est ce mes yeux ou l'objectif qui déforme?
Il semble bien bombé sur les cotés; beaucoup de grillades en vue.

bonne soirée