14.3.07

Le corbeau et le renard


Maître corbeau sur un arbre perché
Tenait en son bec un fromage,
Maître Renard par l'odeur alléché
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé bonjour Monsieur du Corbeau
Que vous êtes joli, que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage,
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."
A ces mots le corbeau ne se sent pas de joie,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie
Le renard s'en saisit et dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur vit aux dépens
De celui qui l'écoute
Cette leçon vaut bien un fromage sans doute."
Le corbeau honteux et confus,
Jura mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.



La position sur l'arbre de ce pigeon (-noir corbeau- auquel il ne manque que le fromage...) m'a donné envie de m'en servir pour illustrer la célèbre fable, connue de nous tous de Jean de La Fontaine. Pour le renard, j'ai dû faire appel à M. Internet, n'ayant pas eu l'occasion de pouvoir en photographier un moi-même.

15 commentaires:

mamita a dit…

Quelle bonne idée ces fables qui reviennent, moi non plus je n'ai jamais vu de renard "en vrai" Bonne journée

heure-bleue a dit…

Pourtant les renards trainent même dans les jardins parisiens...

Platon a dit…

Bonne idée,cette fable.Elle me rappelle mon école de campagne et tous mes copins.Et les renards que l'on tuait et que l'on trainait de maison en maison attaché sur une barre.
Où est-il ce temps-là?

maminabelle a dit…

Qui n'a appris cette fable par coeur étant enfant ... on apprend un peu plus tard qu'il y a d'autres corbeaux et surtout d'autres renards ...

mab a dit…

En Normandie les renards dédaignent les corbeaux, ils préfèrent les poules de FU.

Muse a dit…

une poésie que j'aime beaucoup...et que j'ai fait apprendre tant de fois
bonne journée Tanette...

cristina a dit…

Pas facile de faire un clic sur les corbeaux!!
Bonne journée,Tanette.

Mohamed a dit…

Le chacal et l’autruche


Il y avait une fois un chacal et une autruche qui se disputaient toujours au sujet des jujubes. Un jour, comme ils avaient fini de manger les jujubes qui étaient à leur portée, il ne resta plus que celles du haut de l'arbre qu'ils ne pouvaient atteindre. Le chacal dit alors à l'autruche:

- Tu sais, autruche, faisons une compétition, afin de savoir lequel de nous deux est capable de sauter le jujubier. L'autruche accepta. Le chacal lui dit:

-C'est moi qui vais commencer mais lorsque je fais une compétition difficile, je n'aime pas que les gens me regardent. Tourne toi, ne me regarde pas!

L'autruche, qui crut à ce mensonge, se retourna pendant que le chacal s'élançait. Ce dernier courut, dépassa le jujubier et appela son adversaire.

- Hé! je l'ai sauté. Tu n'as plus qu'à en faire autant! Voyant que le chacal se trouvait de l'autre côté de l'arbre, l'autruche prit son élan à son tour, sauta et retomba dans l'arbre, faisant tomber de nombreux jujubes à terre. Le chacal commença à les ramasser et à les manger. Lorsqu'il eut fini de les manger, il dit à l'autruche:

-Agite-toi, tu parviendras à te dégager.

L'autruche s'agita, faisant à nouveau tomber une grande quantité de fruits. Lorsqu'il eut fini de se rassasier, le chacal partit, laissant l'autruche dans le jujubier. C'est depuis ce jour que l'autruche se méfie du chacal.

Extraits des Contes touaregs de l'Air, Paris, Selaf, 1974.

brigetoun a dit…

bravo à toi - en plus la photo est superbe

selva a dit…

Merci pour cette fable illustrée de belles photos.
Bisous

Lilounette a dit…

Un bon souvenir d'école, cette fable, et ma foi, bien illustrée!

bonaventure a dit…

Des corbeaux j'en ai vu d'énormes un couple qui tournoyait et se sont posés dans les arbres de mon jardin,ils m'ont impressionnés. Bien le rappel de cette fable, que l'on a pratiquement tous appris à la communale.

Marilyn, la Californienne a dit…

On a beaucoup de courbeaux ici aussi. Mmmm, peut-etre ils cherchent notre fromage? ;>) Bonjour de Californie!

objectif-plume a dit…

belle illustration!

Malaïka a dit…

Bonne idée que ce croisement des photos et du texte imperissable de Jean de Lafontaine. Bonne nuit

Malaïka