25.1.07

Je suis en colère....

A propos de l'oncle et de la tante.... eux n'y sont pour rien !

La semaine dernière nous avons eu un rendez-vous avec l'évaluateur du Conseil Général pour l'octroi d'heures d'Aide Personalisée aux Personnes Agées. Pas de problème un supplément d'aide est demandé et sera sûrement accordé étant donné leur situation. (Pour qui ne connaît pas l'APA, il y a un barème d'attribution divisé en 6 groupes suivant le degré de dépendance, or l'oncle et la tante sont classés au groupe 4, les personnes complètement dépendantes étant classées au groupe 1)

Pour ce qui est du nursing. Il faut :
- une DSI (Décision de soins infirmiers) prescrite par le médecin traitant. FAIT
Les nursing doivent être assurés par une infirmière.
Les deux infirmières qui se relaient auprès de l'oncle et de la tante n'ont pas le temps de le faire.

Dans ce cas, il faut que lesdites infirmières inscrivent au bas de la DSI que les nursing peuvent être faits par les auxiliaires de vie (ce qui est tout-à-fait possible puisque les deux qui interviennent ont leur diplôme et sont reconnues aptes )

Les infirmières refusent de compléter les DSI sous prétexte qu'elles seraient en infraction auprès de la sécurité Sociale, parce qu'elles n'ont pas le droit d'engager quelqu'un.....
Ma tension commence à monter sérieusement.

Je rappelle l'évaluateur et lui fait part de leur refus. Il me dit : Si elles ne veulent pas compléter le document elles doivent assurer le nursing.
Accrochage téléphonique avec l'infirmière qui n'en démord pas et qui me dit : "De toutes façons, ils sont trop dépendants, il est grand temps de les mettre en maison de retraite..." (Classés groupe 4, je le rappelle...)
Je vois rouge, d'autant plus que les jours de l'oncle sont comptés et j'entend bien l'aider à les passer le plus tranquillement possible dans son environnement.

Mais j'ai beau voir rouge, je tourne en rond et je ne vois pas d'issue.
Résultat des courses : Il y a 3 semaines aujourd'hui qu'ils sont chez eux et n'ont pas eu de nursing assuré.

Changer d'infirmière ? Dans un petit village pas facile...

ET PUIS j'entend de beaux discours disant que tout est fait pour le maintien des personnes âgées à leur domicile....Grrr.


13 commentaires:

Muse a dit…

permets qu'ici je me joignent à ta colère...Ma maman n'a pas l'APA à 86 ans, alors que sa nièce de 16 ans sa cadette et en meilleure forme qu'elle l'a (pas question de jalousie ici);précisons que ma Maman n'y voit pratiquement plus.Mais continuons à nous battre...
Bonne journée Tanette

Anonyme a dit…

Je partage ta révolte, des mots toujours des mots et rien au bout.
Mab.

brigetoun a dit…

le fait est que changer d'infirmi-re serait la solution, s'il n'en manquait pas aussi - trouver quelqu'un qui fasse pression sur elle ? et lui indique que sa décision unilatérale de faire tout pour qu'ils aillent en maison de retraite est une faute ? faudrait connaître quelqu'un
je sais, je ne suis pas constructive là

Olivier a dit…

Ma chère Tanette,
Malheureusement tes problèmes, je les connais et je les crains. Ils ne concernent pas seulement les personnes âgées.
Quoi qu'il en soit, bon courage de tout mon coeur !
Je t'embrasse bien fort,
OLIVIER

marie.l a dit…

une révolte justifiée et avoir l'impression de tourner en rond ne fait que de l'amplifier... Bon courage Tanette et surtout continue car le but est généreux et louable.
Bonne journée

Marie Bland a dit…

Comme je comprends cette colère.

cristina a dit…

Bon courage, Tanette.
Ils ont besoin de toi,et de ton amour.
Je ne connais rien des lois Sociales en France.

Lou:) a dit…

Juste un petit mot pour te souhaiter bon courage. Il y a certes de quoi être en colère.

aben a dit…

Il n'y a hélas plus grand chose de simple aujourd'hui. C'est usant de toujours devoir se battre contre plusieurs antagonistes à la fois, qui se renvoient le plus souvent la balle, sans qu'aucun n'ait le pouvoir (ou la volonté) de prendre une décision...

heure-bleue a dit…

Tu parles, je vois mon amie, sa mère à 92 ans, elle n'a plus sa tête, mon amie se débrouille seule pour assurer la garde de sa mère, ses soeurs habitent en Province et elle s'use la santé en travaillant et en courant en banlieue sans cesse, afin que sa mère puisse s'éteindre tranquille chez elle...

Fauvette a dit…

Saine colère devant la mauvaise volonté d'une personne bien peu humaine malgré le métier qu'elle exerce. Je te comprends.

Maky a dit…

Je comprends ta colère.
Nous n'avaons pas les moyens de notre politique, si on peut admettre qu'il y a une politique...
Quant au corps médical, s'ils sont à défendre dans beaucoup de circonstances, les infirmières indépendantes qui se plaignent de leur statut, elles exagèrent et ne font pas de zèle pour certains soins.

Patrick a dit…

je te soutiens tanette, c'est vrai que dans un village il n'est pas aisé de changer d'infirmière

et de médecin "référent", et alors la, galère.