12.10.09

Le jardin imaginaire (2)

Voici la suite de mon article d'avant-hier (un peu long celui d'aujourd'hui mais je n'ai pas su le couper..) :

(Cliquez sur les photos pour mieux les voir, si vous le souhaitez)

Il a plu toute la matinée, jusqu'à ....14 heures (début prévu pour la manifestation..)

A l'entrée un joli criquet nous attendait

Nous devions traverser un rideau-laser

Un poteau directionnel (mauvaise photo) nous indiquait le chemin


Jusqu'à l'arbre à palabres où nous attendait le comité d'accueil.
Là nous pouvions choisir parmi les pancartes qui avaient été préparées, la phrase qui nous convenait le mieux et...la suspendre aux branches.


Ensuite nous nous trouvions devant un minotaure

Juste avant d'emprunter le labyrinthe aux allées gravillonnées, délimitées par d'immenses bambous


Une partie des acteurs nous interprète une chanson sur l'air de "Comme un oiseau"
dont ils ont remplacé les paroles par un texte de leur composition qui se
rapporte au GEM
Ils nous interprètent aussi : "Le petit cheval blanc" et un chant occitan
bien connu par chez nous.


D'autres acteurs jouent une petite saynète sous un tipie fait également avec d'immenses bambous

Vous pouvez en lire le texte sur le lien ci-joint
http://www.tlahui.com/medic/medic14/chef.htm

"C'est la réponse du Chef Indien Seattle en 1854 au Gouvernement américain qui lui
proposait d'abandonner sa terre aux blancs et promettait une réserve pour le peuple indien.
A la lumière des problèmes écologiques, ce texte est à la fois prophétique, poétique et éclairant."


Ici, dans ces jolis flacons rouges, nous sont proposées des boutures de géranium odorant

Nous poursuivons la visite pour arriver à "la mare aux grenouilles"

où le fameux petit cheval blanc se désaltère

et nous retrouvons "Victor" que je vous ai déjà montré et dont j'ai parlé maintes fois

la "Schtroumfette enceinte"


la toile et les fils d'araignée


de.... l'Araipion :

De sa mère, une Epeire, elle a reçu l'art du tissage des toiles, le goût pour les pays
tempérés et la crainte des humains et de leurs TATANE...
De son père, scorpion, elle a reçu le goût pour la solitude, la résistance aux sècheresses
extrêmes et un mépris pour les humains.
Elle délimite les frontières et gare à ceux qui s'égarent.
Depuis sa rencontre avec Victor, elle tisse parfois un fil d'Ariane.


le clown :

Je suis le clown imaginaire, issu du cirque Bachibouzouk, je descends péniblement les marches de
la terrasse et franchis les pavés du chemin, sous le soleil.
Le bruit de l'eau ensorcelle mes oreilles.
Un bassin géant accueille une cascade phénoménale en son sein.
Des poissons énormes, rouge sang, brillent sous l'eau.
"Je vais pouvoir me reposer et faire le point.", pense t-il. L'endroit est paisible. Des arbres
gargantuesques entourent d'une végétation dense ce lac immense.
"Chouette, les géants ont laissé l'épuisette, je vais pouvoir pêcher !"
Quelques cigales nous accompagnent. "Elles me rappellent celles que j'avais apprivoisées dans ma roulotte...Je vais faire le point car les cigales me rappellent les journées chaudes d'été au cirque. Minella, la funambule, était belle...
Dommage qu'elle ait épousé le dompteur brutal !...
Mon coeur saigne...L'eau s'écoule comme des larmes, près du rocher.
Les oiseaux n'ont de cesse de s'égosiller et de renouveler les sons de l'été.
L'eau m'apaise.
Elle coule dans mes veines pour égayer les battements de mon coeur.
Je ne veux plus retourner au cirque, toute une vie...
Grâce aux gens du cirque, j'ai développé le sixième sens : l'envie de vivre.
Mais au fait, qui habite ce jardin imaginaire ?
Bon, petite sieste parmi les cigales, et je vais inspecter cette nature si pittoresque, Dame Nature, si chère à mon réveil... Qui va là ?"


Voilà, la visite est terminée.

Je tiens à féliciter à remercier tous les participants pour le travail colossal que ces installations leur ont donné et j'espère que vous amis lecteurs, aurez aussi été charmés par leurs facultés d'imagination et qu'ils vous auront, comme à moi, fait rêver quelques instants.

20 commentaires:

lady a dit…

j'aime beaucoup les jardins imaginaires....tous de beaux projets partagés....de la musique...des rencontres...des animaux colorés....

merci pour la visite...

bise

ly

brigetoun a dit…

merveilleux endroit - imaginaire ? tangible

Alain a dit…

Bonjour Tanette
Comme tu dis, c'est vraiment un endroit extraordinaire avec plein de choses à découvrir ! Que de travail de préparation ! Une bonne idée de sortie !
Bon lundi
Alain

jackline64 a dit…

Et bien dis donc il y en avait des choses à voir ! Quel travail de création ! Bisous Tanette et bon lundi

jean-pierre a dit…

Bonjour Tanette . il faut beaucoup d'imagination pour concevoir un tel jardin . bravo aux acteurs . gros bisous

bricol-girl a dit…

Ah j'aime bien le pote âgé, c'est tout à fait ça!

mamita a dit…

Oui beaucoup de travail dommage pour la pluie comme ici l'expo de peinture en plein air a souffert bises tu me fais signe !!!!!!!!

christian a dit…

Je ne pensais pas que ce fusse si grand.
Merveilleux.

http://chezrenejeanine.net a dit…

bravo pour ce jardin imaginaire...plein d'imaginations, de poesie, nous allons de decouverte en decouverte, bravo aux réalisateurs, et à Tanette aussi pour ce beau reportage ! bonne semaine et grosses bises

micheline a dit…

une belle provision de rêves..et bravo pour le reportage

riton a dit…

Formidable cette expo et quel boulot pour réaliser tout ça .
Bravo a tous pour cette réussite

Cristina a dit…

Bravo à toute l'équipe, c'est magnifique.
Bisous,Tanette.

jean-pierre a dit…

rebisous Tanette

~~ Kri ~~ a dit…

Un parcours ludique et magique!

Noisette a dit…

Bonjour Tanette
Et bien il y a beaucoup de choses à découvrir même une schtoumfette enceinte lollll
Bonne soirée bise

FD a dit…

Superbe ! ça devait être très onirique, c'est le genre de truc (projet ? installation ?) que j'adore ! Tu as pris ta petite bouture de géranium ?

meretnature a dit…

Bonsoir Tanette j'aime beaucoup ces retranscriptions des choses d'antan c'est passionnant de le découvrir
bises et bonne soirée

Minie a dit…

Merci Tanette pour ton reportage bien complet, beaucoup de travail de préparation ce jardin. L'imagination n'a pas manqué aux organisateurs, poésie et rêves, tu t'es régalée, ça se sent. Bisous à tous les deux.

framboise a dit…

Belle Balade dans le jardin imaginaire, mais qui n'en était pas moins réel.
Les paroles du grand chef résonnent toujours à mon esprit :
La terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre.
Toutes les choses sont reliées entre elles...
Bonne journée Tanette

gribouille81 a dit…

voila un joli travail fait avec fièrté et courage par les artistes, je les aie trouvés très épanouis par leur travail bravo pour eux, malgrè le temps
bisous