24.12.06

Le conte des deux malades (2/2)

(suite et fin)

Les jours et les semaines passèrent. Un matin à l’heure du bain, l’infirmière trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil. Attristée, elle appela les préposés pour qu’ils viennent prendre le corps. Dès qu’il sentit que le temps était approprié, l’autre homme demanda s’il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre.
L’infirmière, heureuse de lui accorder cette petite faveur, s’assura de son confort, puis elle le laissa seul.
Lentement, péniblement, le malade se souleva un peu, en s’appuyant sur un coude pour jeter son premier coup d’œil dehors. Enfin il aurait la joie de voir par lui-même ce que son ami lui avait décrit, il s’étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit. Or, tout ce qu’il vit fut : un mur !
L’homme demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé lui avait dépeint une tout autre réalité.
L’infirmière répondit que l’homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur. « Peut-être a-t-il seulement voulu vous encourager » commenta-t-elle.
Epilogue :
Il y a un bonheur extraordinaire à rendre les autres heureux, en dépit de nos propres épreuves. La peine partagée réduit de moitié la douleur et le bonheur, une fois partagé, s’en trouve doublé.
Si vous voulez vous sentir riche, vous n’avez qu’à compter parmi toutes les choses que vous possédez, celles que l’argent ne peut acheter. Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle : présent.


Je vous souhaite à tous un Joyeux Noël.




13 commentaires:

brigetoun a dit…

très joli ton conte - petit cadeau pour la journée

sister a dit…

merci pour ce si joli conte.Pomponette se joint à moi pour vous souhaiter de bonnes fêtes en famille .je suis sure que chez vous le soleil sera de la partie.

Baby la malice a dit…

Merci pour ce joli conte. Nous devrions méditer sur ce sujet très beau en ces veilles de fêtes.

celeste a dit…

Ce conte est magnifique, Tanette, plein d'amour et de sagesse.
merci

je me suis permise de le copier pour pouvoir l'utiliser avec mes élèves italiens...ce sera une excellente base de réflexion.


je te souhaite, ainsi qu'à V., à monsieur Tanette et tous tes proches (tu as aussi un fils je crois) un Noël empli de joie et de tendresse

Patrick a dit…

Très jolie leçon d'umilité,
pensons à tous ceux qui vont passer la muit de noel, dehors sans toi, dans le froid et sans amour.

joyeux noel tanette
jupi

ROSE a dit…

Je te souhaite de passé un trés bon noël avec beaucoup de bonheur , Bisous ..............rose

tanette a dit…

Brigetoun : contente de t'avoir fait un petit plaisir.

Sister : Merci pour vos bons voeux. Le soleil n'est pas de la partie puisque brouillard givrant mais il est à l'intérieur. Je vous souhaite aussi de Bonnes Fêtes ainsi qu'à Pomponette qui a l'air d'une jeune fille (sincèrement) sur la photo chez Mab.

Baby la malice : Oui c'est un joli conte qui nous permet de réfléchir un peu.

Céleste : Je suis contente de penser que ce conte sera utilisé avec tes élèves dans le pays où sont mes origines. Merci pour tes bons voeux, je te souhaite aussi un bon Noël ainsi qu'à toute ta famille.

Patrick : Oui une pensée pour tous ceux qui n'ont pas notre chance.

Rose : Merci, à toi aussi.

aben a dit…

Mais qu'est-ce que c'est joli tout ça... Le problême, c'est qu'on oublie d'y penser quand ça ne va pas si bien qu'on le voudrait. Et pourtant : c'est si vrai...!

MOHAMED a dit…

JE TE SOUHAITE DE PASSER DE BONNES FETES DE NOEL ET DE FIN DANNEE AVEC TES PROCHES.

Anonyme a dit…

Magnifique et je ne m'y attendais pas du tout, tu as bien su nous emmener dans l'esprit de Noêl.
Je souhaite que les fêtes se passent au mieux pour toi et les tiens. Bon Noêl Tanette.
MAB.

Alamandre a dit…

Bonjour Tanette, après deux mois de silence, voilà que me reprend le besoin de "communiquer". Merci pour tes commentaires passés et joyeux noël pour toi et tes proches

Tatiana a dit…

Bonnes fêtes de Noël, Tanette!
Bises

cristina a dit…

J'espère que tu as passé une très belle soirée de Noêl?!
Bisous.