26.10.06

Triste...

Cette maison, dans la région toulousaine, est la dernière ferme que mes grands parents maternels ont habitée (en tant que locataires). Mon grand père y est mort il y a tout juste 50 ans.
A cette époque nous n'avions pas de voiture et nous n'allions pas souvent leur rendre visite, mais quand on y allait, c'était une très grande fête, en tous cas c'est le souvenir que j'en ai gardé.
Pour moi, fille unique choyée par mes parents, c'étaient les plaisirs d'une grande famille, j'y retrouvais : grands parents, oncles, tantes, cousins et cousines et ça, c'était quelque chose.
La maison manquait de confort, il n'y avait pas l'eau courante, on allait puiser l'eau dans le puits à l'extérieur à l'aide d'un seau et l'on faisait très attention à ne pas en gaspiller une goutte.
Je saurais replacer avec précision, tous les meubles qui étaient dans la grande salle munie d' une immense cheminée dans laquelle on pouvait se tenir debout.


Ici, était la grange (les photos ne sont pas de bonne qualité, mais à cette période, je n'avais pas encore mon numérique). Cette maison avait-elle un certain cachet, ou est-ce que je lui en ai ajouté grâce aux souvenirs que j'y ai emmagasinés ?


En tout cas voici ce qu'il en reste. Ce que j'ai pu photographier dimanche.


Je ne connais pas les raisons qui ont empêché le propriétaire de la rénover à temps mais chaque année quand je passais devant en me rendant au cimetière mon coeur se serrait de constater qu'il en était tombé encore une partie.

Maintenant, un tas de gravas et un pan de mur trônent au milieu d'un petit village par ailleurs fort sympatique, et je suis triste.....

15 commentaires:

horti a dit…

Bonjour rapide et bon jeudi tanette, Horticolo

brigetoun a dit…

je te comprends - je sais qu'il en est de même de la villa de mon grand-père paternel près d'Alger - la maison de mon autre gand mère à Publier est au contraire trop retapée, et il y a des villas dans le jardin etc... nous voyons nos rides aussi dans les endroits que nous avons aimés

bricol-girl a dit…

jE partage tes sentiments, bonne journée.

dite a dit…

c'est triste car elle etait belle cette maison!!!tu as eu du courage d'y retourner.. tu sais ma maison d'enfance est loin très très loin d'ici et quand je l'ai vu sur le net un jour (carnet de voyage etc..) j'ai chialé comme une madeleine!!!!
bon ..
ici, nous avons acheté une vieille maison familiale et la petite fille qui venait en vacances ici ne veut plus passer dans la rue quand elle revient au pays.... par contre nous avons une visite annuelle d'un ptit fils et de sa ptite tribu!!! il aime s'asseoir dans la cuisine ..qui a bien changé mais il doit s'imaginer.............
La vieille dame qui nous l'a vendue m'a dit un jour qu'elle etait heureuse pour sa maison.....

me Socrate a dit…

Je suis comme la petite fille de la grand mère qui a vendu la maison à "dite". Mes parents avaient une jolie petite maison très fleurie. Nous avons dû la vendre à leur décès car trop loin de tous. Lorsque je vais dans le petit village, je ne veux plus passer devant la maison car cela me fait trop de peine. Elle est devenue triste, impersonnelle et surtout sans fleur et j'ai trop mal au coeur.

platon a dit…

Je te comprends tres bien,et je compatis.
Bonne journée.

aben a dit…

Tu sais que j'habite toujours dans le village où je suis né...
A l'âge de me marier, j'ai fait construire notre maison, mes parents ont continué d'habiter la leur.
Aujourd'hui, c'est la commune qui en est propriétaire. Elle l'a rachetée en pensant qu'un jour un maire pourrait la démolir pour dégager la vue sur une halle que des touristes pourraient aimer venir voir...

parisgotte a dit…

J'aurais bien envie de remettre en état. J'adore ces vieux murs qui nous parlent de ceux qui vivaient là, avant.

ilébomonfilou a dit…

La maison de ma Grand-mère ( la maman de Mme Socrate) n'avait ni salle de bain, ni toilette, ni chauffage centrale. L'eau était calcaire et il fallait l'économiser. Avant de passer à table, on se lavait tous les mains dans la même bassine d'eau! Les rigoureux hivers de Picardie se passaient dans la cuisine-salon-salle à manger autour du poêle à charbon. Ca Chauffe! 30°c dans la pièce, mais -5°C dans les chambres avec un taux d'humidité frolant les 100%.
Les toilettes? à l'étable! Kiki gelé en hiver, accompagné de mouches en été.
Je suis d'accord avec toi Tanette, le cachet, on le rajoute par les souvenirs qui masquent les défauts qui nous sautent aux yeux aujourd'hui.
La toilette tout nu dans la bassine au milieu de la cuisine c'était le top parce que j'étais fier de me laver avec mon grand-père que j'imitais. Qu'est-ce qu'on est bien sous un édredon de 50Kg quand il fait froid. On a l'impression que rien ne peut vous atteindre et que vous êtes protéger de tout. Et si vous vous n'êtes jamais amusé à "viser" les mouches aux toilettes croyez-moi, il vous manque un souvenir d'enfance extraordinaire.
Cette maison sans confort mais aux multiples cachettes et facettes est un souvenir impérissable. Je regrette de ne pas avoir eu le temps de visiter les "pièces interdites". Si Pépé était un homme génial, fallait surtout pas lui désobéir.

jupiter a dit…

je comprends combien tu peux être triste, c'est la continuation de la mort après toute la vie que tu avais donnée à cette maison.
quel dommage
bizz

Francois et fier de l'Être a dit…

Les objets vivent aussi leur vie indépendemment de nous. On n'en garde que le souvenir et c'est lui qu'il nous faut entretenir.
Bises.

delph234 a dit…

Comme je te comprend. Elle était vraiment belle cette batisse ! Et quand on y ajoute les souvenirs ...

riton et vicky a dit…

Oui c'est triste de voir ce qu'il reste apres tant d'année , que des ruines,que seules certaines personnes identifiront pour y avoir vecus et passés d'agréables moments en famille.Les souvenirs ne s'effaceront jamais de ces bons moments :c'était le temps de l'enfance.

Bises a tous

Vito a dit…

Superbe maison: moi aussi,j'ai des souvenirs du temps ou nous étions réunis avec nos grands-parents,cousins,cousines,tantes,oncles. Les souvenirs du temps de notre enfance resteront toujours.Dommage de voir disparaitre cette belle demeure,une si grande et belle cuisine ou tout le monde se rassemblait.Le hangar ou nous jouions à cache-cache.Voila quelques uns de nos plus beaux souvenirs.

Fauvette a dit…

Elle était jolie cette maison ; je ne comprends pas l'abandon que lui ont fais subir les propriétaires. Et c'est même bizarre que personne ne l'ait rachetée.
Car la laisser dépérir ainsi cela fend le coeur.
Je compatis Tannette. Si au moins elle avait servi à une famille !
Heureusement tu as tes souvenirs, et cela c'est précieux !