9.8.07

Un de plus

Suite des mes billets du mois d'Août 2006 :

http://tanette.blogspot.com/2006/08/la-schizophrnie.html
http://tanette.blogspot.com/2006/08/la-schizophrnie-suite.html

Encore un déménagement ! Celui-ci nous donne la limite de notre résistance (elle diminue avec l'âge). Fatigués de porter meubles et cartons, de vider, trier, nettoyer et ranger. Depuis une semaine nous aidons fille aînée à ré-emménager après 20 mois de "galère" (9 mois entre hôpital et centre de rééducation, 11 mois chez nous ensuite.) Hier au soir le plus gros était terminé et elle y a passé sa première nuit.
Contents de la voir reprendre sa liberté et nous rendre la nôtre (liberté physique au moins, en ce qui nous concerne, morale c'est un autre problème...)
La séparation est devenue une nécessité autant pour Elle que pour Nous, mais nous ne pouvons empêcher quelques inquiétudes de faire surface.
Nous ne sommes pas de "bois" et nous ne sommes pas éternels. Nous avons "donné" tout ce que nous pouvions, là, nous avons la certitude d'être au bout du rouleau. Nous avons le droit de penser un peu à nous et de nous reposer.
Je sais que tu me liras, ma fille, et que, honnêtement, tu ne pourras que reconnaître notre dévouement. Tu ne sais comment nous remercier, ni comment nous rembourser, je te l'ai déjà dit : "Prends-toi en charge, tu en es capable, n'abuse plus de notre bon coeur et de notre disponibilité, cesse de répéter que tu as râté ta vie, et prouves nous que nous avons raison de t'accorder encore notre confiance."
Saches saisir cette nouvelle chance qui t'est donnée, tu as trouvé un appartement en centre ville, très agréable avec une grande terrasse, la possibilité de faire de petites activités créatives, des amis, des contacts, des gens qui t'apprécient et que tu aimes bien... Toutes les cartes sont entre tes mains.
Bon vent ma fille !

Je sais que chacun à ses problèmes et qu'il ne sert à rien d'en "faire profiter les autres", pourtant si je m'épanche de temps en temps sur les miens, je voudrais que vous sachiez chers amis bloggeurs que grâce à vous j'ai pu m'évader au cours de ces derniers mois, consciemment ou pas, vous m'avez aidée à "tenir". En préparant mes billets, je pensais à autre chose, en vous lisant je faisais partie de votre "grande famille" virtuelle certes, mais tellement plus présente que des proches quelques fois. Vos commentaires me confortaient dans cette amitié que je ressentais chez chacun de vous et je vous en remercie de tout coeur.
Je salue aussi au passage tous ceux et celles (et ils sont nombreux ceux que je connais) qui prétextent "ne pas savoir écrire des commentaires" mais qui viennent me lire.

17 commentaires:

cristina a dit…

Très touchant ta note, Tanette,et quel message d'amour pour ta fille.
Aujourd'hui, prends du repos et pense à toi.Le temps passe,et notre énergie diminue!!!
Ce que tu viens de vivre est une lourde épreuve.
Alors, aujourd'hui, tu penses à toi, à nous, tu fais ce qu"il te plait!!
Bisous.

marie.l a dit…

je te comprends Tanette ! très bien même et sans autre commentaire je t'embrasse amicalement !

bricol-girl a dit…

Bon vent, c'est ce que nous lui souhaitons, le parcours a été long, trés long mais c'est peut-être le bout du tunnel. Bon courage tanette, oui tu mérites de penser à toi un peu plus.

brigetoun a dit…

en tant qu'ex fille (ma fois à part le déménagement quelques points communs dans un passé pas si lointain à notre échelle de temps) je dis : compris - promis

~~ Kri ~~ a dit…

Douces pensées...

maminabelle a dit…

Nous sommes parents pour la vie, quel que soit l'âge de nos enfants, et c'est souvent un lourd fardeau à porter, physique, mais surtout moral comme tu le dis ! Prends bien soin de toi et bonne chance à ta fille !

k-pompon a dit…

Fille numéro 2, je suis entièrement d'accord avec tout le monde: pense à toi avant d'en payer le prix (ce n'est pas la première fois que je te le dis!!). On a encore besoin de toi!! et de M Tanette!! (et pas que pour nous aider). Je t'aime très fort et bon vent à toi et M Tanette et à ma grande soeur aussi.

k-pompon a dit…

J'ai oublié de dire: vous méritez tout le bonheur du monde, que le bonheur éclaircisse l'ombre, qu'il brille d'amour au quotidien, je vous souhaite tout le bonheur du monde pour aujourd'hui comme pour demain!!
(ce n'est pas de moi, je me suis inspirée d'une chanson connue).

Phélycitée a dit…

Il faut savoir se libérer et vivre. Ma belle soeur a le même genre de problème, il n'y a que deux ans qu'elle s'autorise à penser à elle. Pas par manque d'amour, je pense qu'ils ont donné tout ce qu'ils pouvaient mais par nécessité. C'était eux ou elle.
Bonne route à Valérie.

loula2 a dit…

je comprends ta désarroi Tanette..
Maintenant que votre fille va mieux, vous allez pouvoir la laisser voler et vous, vous allez pouvoir penser à vous...
Bises Tanette...
Loula

lili a dit…

Je te comprends très bien en lisant ton article touchant et émouvant, Faut beaucoup d'amour pour réagir comme tu le fais. Je pense que ta fille le sais et maintenant qu'elle démmare une nouvelle vie, elle en sera encore plus consciente. Je t'envoie des grosses bises et maintenant pense avec ton homme à vous resourcer et vous retrouver. Rebises

lady a dit…

Voilà un bien joli message d'encouragement.....cette jeune fille a eu la chance d'être bien encadrée dans la vie.....elle doit maintenant se prendre en main.....elle fera son propre apprentissage...

la meilleure chance pour ellle....
et un bon repos pour vous

bise

ly

FD a dit…

J'espère que l'oiseau n'a pas les ailes plombées et qu'il arrivera à s'envoler rapidement. Message de ma part à Fille V., On n'a JAMAIS raté sa vie (c'est pas un gâteau, y a pas de recette !) il y a toujours du positif et de l'agréable et il ne faut pas se vouloir parfait, personne ne l'est ! on prend les choses comme elles viennent et c'est un pas après l'autre, un jour après l'autre...Bises à vous et bon courage pour la suite. Encombrant, hein, ce satané cordon ombilical !

Francois et fier de l'Être a dit…

On dit vivement qu'ils sachent parler,
On dit vivement qu'ils sachent marcher,
On dit vivement qu'ils sachent apprendre,
On dit vivement qu'ils sachent se vendre,
On dit vivement qu'ils sachent voler,
On dit vivement qu'ils sachent se poser.
Bises.

Marilyn, la Californienne a dit…

Oui, tu as bien raison. Beaucoup d'emotions. Et pendant toutes les choses de la vie, les amis rendent la vie plus supportable et heureuse. Mes voeux pour le bonheur a toi et toute ta famille.

Bigou a dit…

Après la pluie vient toujours le beau temps ....dans la vie aussi c' est heureusement souvent le cas !
Courage à tous et bon vent !

JO TOURTIT a dit…

Ta dernière phrase (..."grande famille" virtuelle certes, mais tellement plus présente que des proches quelques fois.)est si vraie ! Ce monde bloguesque comble notre solitude et nous aide à vivre "le quotidien" ! Pour ma part, mère poule, le fait que mes deux fils et ma petite fille soient loin de moi est un vrai supplice ! J'ai tant d'amour à donner ... Quant à mon Homme, il travaille beaucoup (12 heures par jour) et n'est pas bien là ...
Bonne journée ma grande ... et j'ai répondu à ton tag ...
Biz